Au vu de vos commentaire se on va donc faire un petit point sur l’état de la cerise en Tasmanie. La Tasmanie est l’ ETAT de la cerise, un des pus gros exportateur mais la Tasmanie se démarque particulièrement par la qualité de ses cerises, car elles sont noires et de la taille d un petit abricot. Vous n’êtes pas sans savoir que cette année a été marque par la pluie et les intempéries donc toutes les cerises sont pourris SAUF à Ross. Ce qui implique que notre patron (SAM) a le monopole de la cerise Tasmanienne cette année donc il est plus que survolté.

 

On arrive donc a fleur au fusil (voir message précèdent) pour demander si il cherche des Pickeurs (cueilleurs) et on a à peine le temps de finir notre phrase qu’il nous envoi direct dans le champ car il n a pus que quelques jours pour rentrer le gros de sa récolte.

On nous donne un harnais et on se retrouve avec des arbres qui croulent sous les cerises énormes. On ramasse des sceaux de 9kg de cerises et on est payé 1 dollars du kilo a raison d une 20aine de sceaux par jour .

caire_icing

 

La vie de pickeurs nous fait du bien, on est une 40aine dans les champs des japonais, des néerlandais, taiwanais, allemands, et surtout 50% de français.

La journée de 7h a 17h dans les champs, et on se retrouve tous dans une grande maison le soir. On vous laisse imaginer l ambiance. L’auberge espagnole c est des petits joueurs par rapport a nous. On fait donc des fiestas assez marante, certains fabriquent leurs propres bières (dans une maison c’est toujours mieux que dans un van) et celle de julien et Anne Sophie est de plus en plus bonne, on fait quasiment tous notre propre pain (meilleurs que dans une machine à pain ce sera vraiment bien pour la communauté) et du coup on fait des pizzas avec ce qui est parfait.

Le boulot n est pas trop dure physiquement car les arbres sont assez grand (heureusement pour Jonathan) mais les mains sont un peu abimées mais grâce à la neutrogena on n’a pas encore des crevasses comme ceux qui ramassent des cerises depuis dix jours maintenant.

icing_a_deux

 

Bon du coup, on était bien lancer dans notre rendement de ramassage de cerises. On s’est fait 1500 dollars a deux en 4 jours et demi de travail mais Sam nous avait prévenu que c’était que pour quelques jours. Donc on en profite pour faire des lessives, l’entretien du van, du pains, de la cuisines et faire le pleins de films qui nous manquaient un peu quand même.

 

Comme le beau temps reviens, nous allons repartir sur la route pour visiter le reste de la Tasmanie, soit Hobart, Maria Island et Craddle Mountains (mais on ne sait pas encore l’ordre des visites). On doit aussi rejoindre Couz et Elodie, qui travaillent aussi en tasmanie, c est mon ami de longue date que nous avions vu a Mackay, il y a 6 mois.

Bises a tous